Joyeuse Circoncision

Je suis un peu agacé par la “blague” de ce temps de fêtes qui consiste à évoquer le fait qu’on ne peut plus dire “Joyeux Noël” parce que c’est de faire référence à une fête religieuse. Maintenant que chaque animateur de télé ou de radio a dit “Joyeuses Fêtes parce que ça a l’air qu’on ne peut plus dire Joyeux Noël” (ou quelque chose comme ça), est-ce qu’on peut passer à autre chose ?

Justement, je suis en train de lire l’excellent premier tome de la trilogie de l’historien Marcel Trudel, “Mythes et réalités dans l’histoire du Québec“, et dans un texte où il est question de l’excès de pratique religieuse de nos ancêtres, l’auteur évoque le “temps des fêtes”:

Aux 52 [dimanches] de l’année, s’ajoutent les fêtes d’obligation: une bonne trentaine au XVIIIe siècle; certaines de ces fêtes recouvrent trois jours de suite: dimanche de Pâques, lundi de Pâques, mardi de Pâques; dimanche de la Pentecôte, lundi de la Pentecôte, mardi de la Pentecôte; en décembre, le jour de Noël (25 décembre), la Saint-Étienne (le 26) et la Saint-Jean (le 27), à quoi se rattachent la Circoncision (notre Jour de l’An) et les Rois (6 janvier) pour constituer ce qu’on appelle “le temps des Fêtes”; mais attention: “temps des Fêtes” religieuses; et rappelons que le jour des “étrennes” ou cadeaux n’est pas Noël, mais le Jour de l’An.” (p.297)

Vous voulez être original ? Souhaitez “Joyeuse Circoncision”.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Flux Le Sportnographe

  • Martin Leclerc, à propos des jumeaux Sedin
    Probablement qu’ils n’auraient pas eu une aussi bonne carrière les deux séparés. C’était les deux doigts de la main sur la patinoire. Ils avaient un sixième sens, un septième sens.
  • Maxim Lapierre, qui dit les vraies affaires
    Faut arrêter de tourner autour du mot, un reset, ce n’est pas une reconstruction.
  • Martin McGuire, expert
    Y’a pas de relation entre les deux blessures, mais un poignet pour un joueur comme lui, c’est ben ben important. Tsé, lui, manier des rondelles, c’est son pain et son…
  • Martin St-Louis, qui a le sens de l’humour
    Tsé, la vie des fois on fait trop, on la met trop sérieuse pour rien. Pis c’est correct de rire de toi-même pis de pas te prendre si au sérieux…
  • Martin St-Louis, retranché
    En première période, y’a eu une longue séquence de pas de sifflet. Mais la meilleure manière d’apprendre c’est dans les, dans les tranches? Les tranches? Ouais, la meilleure manière d’apprendre…

Infolettre

Flux Le Sportnographe

  • Martin Leclerc, à propos des jumeaux Sedin
    Probablement qu’ils n’auraient pas eu une aussi bonne carrière les deux séparés. C’était les deux doigts de la main sur la patinoire. Ils avaient un sixième sens, un septième sens.
  • Maxim Lapierre, qui dit les vraies affaires
    Faut arrêter de tourner autour du mot, un reset, ce n’est pas une reconstruction.
  • Martin McGuire, expert
    Y’a pas de relation entre les deux blessures, mais un poignet pour un joueur comme lui, c’est ben ben important. Tsé, lui, manier des rondelles, c’est son pain et son…
  • Martin St-Louis, qui a le sens de l’humour
    Tsé, la vie des fois on fait trop, on la met trop sérieuse pour rien. Pis c’est correct de rire de toi-même pis de pas te prendre si au sérieux…
  • Martin St-Louis, retranché
    En première période, y’a eu une longue séquence de pas de sifflet. Mais la meilleure manière d’apprendre c’est dans les, dans les tranches? Les tranches? Ouais, la meilleure manière d’apprendre…

Flux Le club des mal cités

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.