1 commentaire

Laisser un commentaire

  • Présenté à Cent Papier et refusé le 4 mai, 2007 – corrigé le 10.
    De François Perrier – texte déjà envoyé à ‘savedoan(a commercial)yahoo.ca’
    – À QUI DE DROIT – une pétarade – une suite de détonations et pets alors qu’on se rue à l’assaut de l’ennemi.

    À ces Messieurs du Comité-de-refus de mon texte. Il y a différence entre attiser la haine et une volonté d’éveiller de la FIERTÉ chez nos athlètes et leur public francophone. Des athlètes de haut calibre ET MILLIONNAIRES – MAIS qui ont HONTE de s’afficher français – au point d’accepter de porter un chandail où leur nom apparaît sans accent. Steve BEGIN par exemple ! Petit-fils de Mordecai Begin, ou, un petit gars bien de chez nous !? L’existence nationale c’est une foule de petites choses aurait dit le chroniqueur sportif de mon enfance, ZOTIQUE (Dans la défaite comme dans la victoire soyez toujours de bons sportifs) L’ESPÉRANCE. Si ces Messieurs sentent le besoin de prendre leurs distances, laissez cette explication en INTRODUCTION de mon texte – lequel il est vrai détonne en anglais dans un site se voulant franco. J’ai corrigé l’original de quelques erreurs.

    “You English-CanadiAns – AND/OR unilingual English-speaking French-CanadiANS – are blinded by racism. If SHAME Doan is to be believed when he claims he did not utter the words “Fucking Frenchmen” – then by implication the French-CanadiAn referees ARE LYING, and should be FIRED ! It stands to reason ! How come Hockey Shame Canada did not draw this conclusion !?

    WITHOUT ANY PROOF backing Doan OR the referees – HOCKEY SHAME CANADA chose to take the word of the lone English-CanadiAn, against that of 4 French-CanadiAns ! ENGLISH-CanadiAns are completely blinded by their HATRED of all French-speakers – whether they be French-CanadiAns or French-Quebecers. As the saying goes, a good French-CanadiEn is either dead, or doesn’t speak French anymore ! Like that member of Parliament from Ontario, un certain Guy Lauzon, or something. OR, like that FRENCH-CANADIAN Gillies Duceppe, who speaks English like a Spanish cow, and is unintelligible to the point where no one cares what he says !

    Another point made by a TV anchor from Radio-Canada whose name escapes me : in the same way that the presumption of innocence must prevail until proof to the contrary – SO SHOULD a duty of reserve have been observed by CanadiAn hockey authorities, while the court judgment is pending. IN THE SAME WAY THAT A MAN ACCUSED OF ROBBING A BANK MUST BE PRESUMED INNOCENT UNTIL FOUND GUILTY – a simple duty of reserve FORBIDS that he be named MANAGER of any BANK – until judgment is rendered ! SHAME Doam should not repeat NOT have been made captain of Team Canada, while his case is pending in court. Elementary my dear CanadiAns, elementary.

    Also, that tearfull performance of what’s-his-name from Hockey Shame Canada – who used Doan’s “Christianity” as proof of his innocence ! This is SHAMEFULL !! Knowing as how the various Christian Rights are responsible for so much misery worldwide. Il n’y a rien à faire ! There is the State of Québec, and the Realm of Canada – and never shall the twains meet. Long live a liberated Scotland. FJP.

Flux Le Sportnographe

  • Martin Leclerc, à propos des jumeaux Sedin
    Probablement qu’ils n’auraient pas eu une aussi bonne carrière les deux séparés. C’était les deux doigts de la main sur la patinoire. Ils avaient un sixième sens, un septième sens.
  • Maxim Lapierre, qui dit les vraies affaires
    Faut arrêter de tourner autour du mot, un reset, ce n’est pas une reconstruction.
  • Martin McGuire, expert
    Y’a pas de relation entre les deux blessures, mais un poignet pour un joueur comme lui, c’est ben ben important. Tsé, lui, manier des rondelles, c’est son pain et son beurre.
  • Martin St-Louis, qui a le sens de l’humour
    Tsé, la vie des fois on fait trop, on la met trop sérieuse pour rien. Pis c’est correct de rire de toi-même pis de pas te prendre si au sérieux que ça, fait que je pense que j’ai un bon balant là-dessus pis j’aime ça faire rire le monde pis j’aime ça quand le monde […]
  • Martin St-Louis, retranché
    En première période, y’a eu une longue séquence de pas de sifflet. Mais la meilleure manière d’apprendre c’est dans les, dans les tranches? Les tranches? Ouais, la meilleure manière d’apprendre c’est dans les tranches.

Infolettre

Flux Le Sportnographe

  • Martin Leclerc, à propos des jumeaux Sedin
    Probablement qu’ils n’auraient pas eu une aussi bonne carrière les deux séparés. C’était les deux doigts de la main sur la patinoire. Ils avaient un sixième sens, un septième sens.
  • Maxim Lapierre, qui dit les vraies affaires
    Faut arrêter de tourner autour du mot, un reset, ce n’est pas une reconstruction.
  • Martin McGuire, expert
    Y’a pas de relation entre les deux blessures, mais un poignet pour un joueur comme lui, c’est ben ben important. Tsé, lui, manier des rondelles, c’est son pain et son beurre.
  • Martin St-Louis, qui a le sens de l’humour
    Tsé, la vie des fois on fait trop, on la met trop sérieuse pour rien. Pis c’est correct de rire de toi-même pis de pas te prendre si au sérieux que ça, fait que je pense que j’ai un bon balant là-dessus pis j’aime ça faire rire le monde pis j’aime ça quand le monde […]
  • Martin St-Louis, retranché
    En première période, y’a eu une longue séquence de pas de sifflet. Mais la meilleure manière d’apprendre c’est dans les, dans les tranches? Les tranches? Ouais, la meilleure manière d’apprendre c’est dans les tranches.

Flux Le club des mal cités

  • Jean-François Gosselin, à propos des femmes en politique
    Quand moi j’approche quelqu’un, je veux pas me faire dire non, donc j’y vais tranquillement. […] Pis aussi, quand on convoite, je te dirais c’est encore plus vrai lorsque c’est des candidates parce que de nature, les femmes sont peut-être moins attirées par la politique. Pis pour moi ç’a toujours été important aussi d’avoir des […]
  • Luc Ferrandez, insulté
    Ça m’insulte de voir du monde mettre leur manteau d’hiver en été. Christ, achetez vous des manteaux d’été !
  • François Legault, à propos d’un meurtrier tué par la police
    Je suis content qu’on soit débarrassé de cet individu-là. Il faut voir aussi ce qui est arrivé. Étant donné que c’est quelqu’un qui était déjà ciblé, pourquoi a-t-il été relâché?
  • Jérôme Blanchet-Gravel, dur-à-cuire
    Dernier grand débat de société: si vous vous sentez intimidé par une caissière de 16 ans au Ashton qui vous propose de lui laisser 20% de #pourboire sur une machine, c’est que vous n’avez jamais fréquenté de quartiers où on peut vous braquer pour 20$ avec une arme.
  • Éric Duhaime, rassembleur
    Quand j’entends des gens nous traiter d’égoïstes, ou d’édentés ou de complotistes parce qu’on veut offrir un avenir meilleur au Québec, ben je leur dit d’aller se faire foutre parce qu’ils ont rien compris.

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.