Accueil monologue Féfanatique.ca : la réplique de Réjean Tremblay

Féfanatique.ca : la réplique de Réjean Tremblay

Il y a presque deux mois, Émile se fendait d’une lettre ouverte à Réjean Tremblay à qui il reproche de vivre dans le passé (genre).

Je ne suis pas tout à fait d’accord avec Émile, mais bon. La réplique de M. Tremblay est venue ce matin :

“Toujours à propos des féfans, j’ai reçu copie d’une longue lettre ouverte publiée dans un blogue à féfans. Justement. C’était plutôt bien écrit par un auteur qui disait avoir 24 ans. Lui, si j’ai bien compris, il ne veut rien savoir de Guy Lafleur ou de Mats Naslund. Il ne les a pas vu jouer, donc ils n’existent pas. L’univers commence avec Patrick Roy au Colorado. Le reste, veut rien savoir.

C’est sans doute la nouvelle réalité d’un groupe de jeunes citoyens qui n’ont rien appris de l’histoire et qui se disent que René Lévesque, Robert Bourassa ou Jacques Parizeau «sont de vieilles affaires». Ils vivent dans un monde qui est né ce matin.

Tant mieux pour le Canadien. Ces merveilleux féfans sont convaincus que Michael Ryder est une superstar et que Steve Bégin est un autre Bob Gainey. S’cusez, ils ne savent pas que Bob Gainey a déjà joué au hockey, ils ne l’ont pas vu.”

Pas très joli. Peut-être était-il limité par l’espace que lui confère la Presse pour exposer un argumentaire qui emprunte moins de raccourcis…

1 commentaire

Laisser un commentaire

Flux Le Sportnographe

  • Martin Leclerc, à propos des jumeaux Sedin
    Probablement qu’ils n’auraient pas eu une aussi bonne carrière les deux séparés. C’était les deux doigts de la main sur la patinoire. Ils avaient un sixième sens, un septième sens.
  • Maxim Lapierre, qui dit les vraies affaires
    Faut arrêter de tourner autour du mot, un reset, ce n’est pas une reconstruction.
  • Martin McGuire, expert
    Y’a pas de relation entre les deux blessures, mais un poignet pour un joueur comme lui, c’est ben ben important. Tsé, lui, manier des rondelles, c’est son pain et son…
  • Martin St-Louis, qui a le sens de l’humour
    Tsé, la vie des fois on fait trop, on la met trop sérieuse pour rien. Pis c’est correct de rire de toi-même pis de pas te prendre si au sérieux…
  • Martin St-Louis, retranché
    En première période, y’a eu une longue séquence de pas de sifflet. Mais la meilleure manière d’apprendre c’est dans les, dans les tranches? Les tranches? Ouais, la meilleure manière d’apprendre…

Infolettre

Flux Le Sportnographe

  • Martin Leclerc, à propos des jumeaux Sedin
    Probablement qu’ils n’auraient pas eu une aussi bonne carrière les deux séparés. C’était les deux doigts de la main sur la patinoire. Ils avaient un sixième sens, un septième sens.
  • Maxim Lapierre, qui dit les vraies affaires
    Faut arrêter de tourner autour du mot, un reset, ce n’est pas une reconstruction.
  • Martin McGuire, expert
    Y’a pas de relation entre les deux blessures, mais un poignet pour un joueur comme lui, c’est ben ben important. Tsé, lui, manier des rondelles, c’est son pain et son…
  • Martin St-Louis, qui a le sens de l’humour
    Tsé, la vie des fois on fait trop, on la met trop sérieuse pour rien. Pis c’est correct de rire de toi-même pis de pas te prendre si au sérieux…
  • Martin St-Louis, retranché
    En première période, y’a eu une longue séquence de pas de sifflet. Mais la meilleure manière d’apprendre c’est dans les, dans les tranches? Les tranches? Ouais, la meilleure manière d’apprendre…

Flux Le club des mal cités

  • Lise Ravary, dépassée
    Autrement dit, si je n’ai pas entre 12 et 19 ans, le show de la St Jean n’est pas pour moi. C’est qui le gars aux cheveux verts ? C’est…
  • Mathieu Bock-Côté, mythique
    La crise des passeports correspond à l’équivalent d’un coup de hache au cœur du mythe de l’infaillibilité de l’administration fédérale.
  • André Pratte, par définition
    Je revendique haut et fort mes convictions fédéralistes. Un fédéraliste est par définition apôtre du changement, puisqu’il est dans la nature même du fédéralisme d’être constamment en mouvement. André Pratte…
  • Claude Fournier, observateur
    Le plus grand trou du… à Montréal, prête pour la sodomie.
  • Éric Caire, prêt à mourir pour ses idées
    On va le faire le troisième lien. Et je veux que les gens de Québec sachent que c’est un projet pour lequel je suis prêt à me battre jusqu’à ma…

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.