Accueil » centpapiers » Le coiffeur citoyen, version anglaise

Le coiffeur citoyen, version anglaise

Évidemment, nous n’innovons pas de par notre débat sur le journalisme citoyen. Il faut lire ce billet de Jeff Jarvis sur la chose pour voir que la question est universelle.

Jarvis réagit à une chronique de Bill Keller du Guardian sur le sujet. Dan Gillmor, chantre du journalisme citoyen, y va d’un commentaire qui résume bien cette situation qui fait que plusieurs passent à côté de la question :

« Sadly, Keller and other major media people are still making this a bloggers against professional journalists question, which is not the question at all, or at least hasn’t been for anyone who actually knows anything about the development of new media. »

Lire aussi Raymond Viger sur la chose.

P.S.: désolé de revenir avec l’histoire de « coiffeur » citoyen, mais je l’ai bien aimée… permettez-moi donc faire un peu de surf là-dessus !

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Infolettre

Flux Le Sportnographe

  • Martin St-Louis, qui a le sens de l’humour
    Tsé, la vie des fois on fait trop, on la met trop sérieuse pour rien. Pis c’est correct de rire de toi-même pis de pas te prendre si au sérieux que ça, fait que je pense que j’ai un bon balant là-dessus pis j’aime ça faire rire le monde pis j’aime ça quand le monde […]
  • Martin St-Louis, retranché
    En première période, y’a eu une longue séquence de pas de sifflet. Mais la meilleure manière d’apprendre c’est dans les, dans les tranches? Les tranches? Ouais, la meilleure manière d’apprendre c’est dans les tranches.
  • Martin St-Louis, qui joue gros
    T’as jamais des moments pour grossir comme mentalement, personnalité et tout. Si tu veux juste des choses faciles, c’est dur de grossir comme humain.
  • La langue de Martin St-Louis
    [youtube https://www.youtube.com/watch?v=mQrcf-A3BHQ?version=3&rel=1&showsearch=0&showinfo=1&iv_load_policy=1&fs=1&hl=fr-FR&autohide=2&wmode=transparent&w=770&h=434]
  • Martin St-Louis, d’une certaine manière
    Ça toujours été mon rêve d’être entraîneur dans la ligue nationale. Je sais que c’était pas si j’allais faire ça, c’était une manière de temps. Quand les que j’allais le faire.

Flux Le club des mal cités

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.