Accueil monologue Le coiffeur citoyen, une autre réaction

Le coiffeur citoyen, une autre réaction

Le très pertinent Fagstein (j’ai cru comprendre que ça lui plaisait quand on le complimentait), journaliste indépendant Montréalais, réagit à la “sortie” de Philippe Schnobb. Extraits choisis :

“Certainly there are professional journalists, who make their living (or a large portion thereof) performing journalism (or a reasonable facsimile thereof), usually for a big media outlet. But there are also unprofessional journalists, amateur journalists, part-time journalists. Anyone can be a journalist just by telling a story to another person. And professional journalists can easily become non-journalists, by telling lies, introducing bias or keeping the truth from themselves.”

“So if there’s no real difference between professional journalists and regular people, why can’t we trust citizen journalists?

Because trust is earned, not given away. And even professional journalists (for the most part) can be trusted only so much as they’ve earned that trust.”

Exact, le défi est là.

Sinon, j’aimerais vous faire part d’un commentaire reçu de quelqu’un qui s’y connait (voilà qui devrait contribuer à ma crédibilité), par l’entremise de la messagerie instantanée : “Un peu plus, et on va recommencer le débat sur c’est quoi un journaliste. Me semblait que nous étions rendu pas mal plus loin que cela.

Faut crère que non.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Flux Le Sportnographe

  • Martin Leclerc, à propos des jumeaux Sedin
    Probablement qu’ils n’auraient pas eu une aussi bonne carrière les deux séparés. C’était les deux doigts de la main sur la patinoire. Ils avaient un sixième sens, un septième sens.
  • Maxim Lapierre, qui dit les vraies affaires
    Faut arrêter de tourner autour du mot, un reset, ce n’est pas une reconstruction.
  • Martin McGuire, expert
    Y’a pas de relation entre les deux blessures, mais un poignet pour un joueur comme lui, c’est ben ben important. Tsé, lui, manier des rondelles, c’est son pain et son…
  • Martin St-Louis, qui a le sens de l’humour
    Tsé, la vie des fois on fait trop, on la met trop sérieuse pour rien. Pis c’est correct de rire de toi-même pis de pas te prendre si au sérieux…
  • Martin St-Louis, retranché
    En première période, y’a eu une longue séquence de pas de sifflet. Mais la meilleure manière d’apprendre c’est dans les, dans les tranches? Les tranches? Ouais, la meilleure manière d’apprendre…

Infolettre

Flux Le Sportnographe

  • Martin Leclerc, à propos des jumeaux Sedin
    Probablement qu’ils n’auraient pas eu une aussi bonne carrière les deux séparés. C’était les deux doigts de la main sur la patinoire. Ils avaient un sixième sens, un septième sens.
  • Maxim Lapierre, qui dit les vraies affaires
    Faut arrêter de tourner autour du mot, un reset, ce n’est pas une reconstruction.
  • Martin McGuire, expert
    Y’a pas de relation entre les deux blessures, mais un poignet pour un joueur comme lui, c’est ben ben important. Tsé, lui, manier des rondelles, c’est son pain et son…
  • Martin St-Louis, qui a le sens de l’humour
    Tsé, la vie des fois on fait trop, on la met trop sérieuse pour rien. Pis c’est correct de rire de toi-même pis de pas te prendre si au sérieux…
  • Martin St-Louis, retranché
    En première période, y’a eu une longue séquence de pas de sifflet. Mais la meilleure manière d’apprendre c’est dans les, dans les tranches? Les tranches? Ouais, la meilleure manière d’apprendre…

Flux Le club des mal cités

  • Lise Ravary, dépassée
    Autrement dit, si je n’ai pas entre 12 et 19 ans, le show de la St Jean n’est pas pour moi. C’est qui le gars aux cheveux verts ? C’est…
  • Mathieu Bock-Côté, mythique
    La crise des passeports correspond à l’équivalent d’un coup de hache au cœur du mythe de l’infaillibilité de l’administration fédérale.
  • André Pratte, par définition
    Je revendique haut et fort mes convictions fédéralistes. Un fédéraliste est par définition apôtre du changement, puisqu’il est dans la nature même du fédéralisme d’être constamment en mouvement. André Pratte…
  • Claude Fournier, observateur
    Le plus grand trou du… à Montréal, prête pour la sodomie.
  • Éric Caire, prêt à mourir pour ses idées
    On va le faire le troisième lien. Et je veux que les gens de Québec sachent que c’est un projet pour lequel je suis prêt à me battre jusqu’à ma…

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.