Accueil » insolite » Goldman Sachs se demande si guérir des patients est un modèle d’affaire durable

Goldman Sachs se demande si guérir des patients est un modèle d’affaire durable

Après BP qui aurait dit qu’un déversement de pétrole serait bon pour l’économie australienne, voici que Goldman Sachs s’inquiète dans un rapport de recherche de la thérapie génétique qui permettrait de guérir quelqu’un en un seul traitement, parce que ça pourrait être mauvais pour la business.

Ils citaient en exemple une compagnie qui a développé un traitement pour l’hépatite C qui guérit 90% des gens. En 2015, ils en ont vendu pour 12 milliards de dollars et l’an dernier, pour seulement 4 milliards.

Si toutes les entreprises avaient cette mentalité-là, on vivrait dans un monde où les téléphones ne sont plus bons après deux ans, où les ampoules ont des durées de vie limitées et où les bas de nylon se déchirent pour un rien.

Ce serait très malheureux.

Source: Goldman Sachs asks in biotech research report: ‘Is curing patients a sustainable business model?’

unsplash-logoJOSHUA COLEMAN

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Infolettre

RSS Le Sportnographe

  • Les citations sportives de l’année 2021
    C’est le moment du palmarès des dix citations de l’année. En 10e position, Steve Bégin, qui a de l’eau dans le gaz. Comment qu’ils ont joué, les défenseurs, Price, les jeunes qui ont encore donné du gaz au moulin du Canadien. En 9e position, Benoît Brunet, qui a de bons défauts. C’est un noyau qui […]
  • Stéphane Waite, dans le désordre
    On a plusieurs systèmes dans le hockey, mais le meilleur c’est celui que tout le monde est vendu pour.
  • Réjean Tremblay, après le retrait de Carey Price
    Marc Bergevin pleure souvent pis beaucoup. Je sais pas si y’a une cause à effet. En temps normal, quand tu traverses une période plus difficle. Va à Radio-Canada, tu traverses un coup dur, ton boss se met à brailler, pas sûr que tu vas te sentir appuyé très fort.
  • Éric Houde, qui coupe la guigne
    Tsé on a vu en fin de saison, quelques fois il a pas joué. Des fois dans ta deuxième saison, tsé la guillotine de la deuxième saison, des fois t’es un peu dans ta zone de confort, tu penses que ça va être facile, tu penses que ton poste est assuré.
  • Martin Labrosse, à propos du coach Guillaume Marx
    Notamment à Sylvain Bruneau, entraîneur de Bianca Andreescu. Également à Karl Marx qui était l’entraîneur de Félix Auger-Aliassime jusqu’à tout récemment.

RSS Le club des mal cités

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.