Accueil » lien » L’écart entre les hommes et les femmes en science n’existera plus dans 16 ans… ou plus

L’écart entre les hommes et les femmes en science n’existera plus dans 16 ans… ou plus

C’est ce que dit une étude. De plus, les femmes sont plus souvent première auteure (autrice?) parce qu’elles sont moins souvent le professeur qu’on ajoute à la fin pour être fin même s’il n’a pas fait grand chose (ma traduction libre).

For example, his team found that in almost all fields, women are substantially less likely to be the last author on a paper—the spot that’s usually occupied by senior figures in leadership roles. Instead, relative to the overall gender ratio, they’re significantly overrepresented in the first-author position, which is usually occupied by junior researchers who do the bulk of the work. This speaks to a broader trend: The further up you go in academia, the more underrepresented women are. Indeed, Holman calculates that to close the gender gap at a senior level across all fields, it will take a median of 38 years, rather than just 16.

La Presse Électrique a aussi texte sur une nouvelle semblable ce matin: Les femmes scientifiques pénalisées… par les femmes.

À lire: www.theatlantic.com/science/archive/2018/04/when-will-the-gender-gap-in-science-disappear/558413/

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Infolettre

RSS Le Sportnographe

  • Les citations sportives de l’année 2021
    C’est le moment du palmarès des dix citations de l’année. En 10e position, Steve Bégin, qui a de l’eau dans le gaz. Comment qu’ils ont joué, les défenseurs, Price, les jeunes qui ont encore donné du gaz au moulin du Canadien. En 9e position, Benoît Brunet, qui a de bons défauts. C’est un noyau qui […]
  • Stéphane Waite, dans le désordre
    On a plusieurs systèmes dans le hockey, mais le meilleur c’est celui que tout le monde est vendu pour.
  • Réjean Tremblay, après le retrait de Carey Price
    Marc Bergevin pleure souvent pis beaucoup. Je sais pas si y’a une cause à effet. En temps normal, quand tu traverses une période plus difficle. Va à Radio-Canada, tu traverses un coup dur, ton boss se met à brailler, pas sûr que tu vas te sentir appuyé très fort.
  • Éric Houde, qui coupe la guigne
    Tsé on a vu en fin de saison, quelques fois il a pas joué. Des fois dans ta deuxième saison, tsé la guillotine de la deuxième saison, des fois t’es un peu dans ta zone de confort, tu penses que ça va être facile, tu penses que ton poste est assuré.
  • Martin Labrosse, à propos du coach Guillaume Marx
    Notamment à Sylvain Bruneau, entraîneur de Bianca Andreescu. Également à Karl Marx qui était l’entraîneur de Félix Auger-Aliassime jusqu’à tout récemment.

RSS Le club des mal cités

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.