Accueil » oli-wood » Ready Player One

Ready Player One

Je suis allé voir le film Ready Player One.

En français évidemment.

Avoir des enfants, ça nous condamne à voir des mauvaises traductions.

Ready Player One d’ailleurs dont le titre en français au Québec est Player One.

Ready, c’était trop dur à comprendre pour le francophone moyen.

C’est pour ça que Reddy Reddy Go avec Francis Reddy, ç’a pas duré longtemps.

Moi j’ai lu le livre il y a quelques années, un roman de Ernest Cline, j’avais vraiment adoré.

C’était peut-être un peu plus sombre que le film qui est parfois un peu cartoonesque.

Ça raconte l’histoire d’un futur pas si lointain où les gens vivent principalement dans un monde virtuel appelé l’Oasis pour échapper à leur triste sort dans la réalité.

L’Oasis qui a été créé par un gars un peu weird, un genre de Jean Leloup frisé qui aurait passé trop de temps devant sa console Atari et qui trippait sur la culture populaire des années 80-90.

À sa mort, les utilisateurs de l’Oasis doivent poursuivre une quête dont les clés sont issue de cette époque. Ça donne plein de références à des vieux jeux vidéos, à Retour vers le futur, à Goldorak, etc.

Le film est réalisé par Steven Spielberg le grand cinéaste derrière les films 1941, Always ou Le bon gros géant.

Je le recommande à tout le monde qui est optimiste face à l’avenir des relations humaines. Ou pas.

Je donne cinq étoiles.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Infolettre

Flux Le Sportnographe

  • Martin St-Louis, qui a le sens de l’humour
    Tsé, la vie des fois on fait trop, on la met trop sérieuse pour rien. Pis c’est correct de rire de toi-même pis de pas te prendre si au sérieux que ça, fait que je pense que j’ai un bon balant là-dessus pis j’aime ça faire rire le monde pis j’aime ça quand le monde […]
  • Martin St-Louis, retranché
    En première période, y’a eu une longue séquence de pas de sifflet. Mais la meilleure manière d’apprendre c’est dans les, dans les tranches? Les tranches? Ouais, la meilleure manière d’apprendre c’est dans les tranches.
  • Martin St-Louis, qui joue gros
    T’as jamais des moments pour grossir comme mentalement, personnalité et tout. Si tu veux juste des choses faciles, c’est dur de grossir comme humain.
  • La langue de Martin St-Louis
    [youtube https://www.youtube.com/watch?v=mQrcf-A3BHQ?version=3&rel=1&showsearch=0&showinfo=1&iv_load_policy=1&fs=1&hl=fr-FR&autohide=2&wmode=transparent&w=770&h=434]
  • Martin St-Louis, d’une certaine manière
    Ça toujours été mon rêve d’être entraîneur dans la ligue nationale. Je sais que c’était pas si j’allais faire ça, c’était une manière de temps. Quand les que j’allais le faire.

Flux Le club des mal cités

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.