Les robots ne volent pas nos jobs, ils les rendent moins agréables

Grosse semaine pour les robots. Dans cet article, on explique que l’automatisation et la robotisation n’ont pas vraiment amélioré la productivité puisqu’ils se sont attaqué surtout à des tâches triviales.

Tracking software for remote workers, which saw a bump in sales at the start of the pandemic, can follow every second of a person’s workday in front of the computer. Delivery companies can use motion sensors to track their drivers’ every move, measure extra seconds, and ding drivers for falling short.  Automation hasn’t replaced all the workers in warehouses, but it has made work more intense, even dangerous, and changed how tightly workers are managed. Gig workers can find themselves at the whims of an app’s black-box algorithm that lets workers flood the app to compete with each other at a frantic pace for pay so low that how lucrative any given trip or job is can depend on the tip, leaving workers reliant on the generosity of an anonymous stranger. Worse, gig work means they’re doing their jobs without many typical labor protections.  In these circumstances, the robots aren’t taking jobs, they’re making jobs worse. Companies are automating away autonomy and putting profit-maximizing strategies on digital overdrive, turning work into a space with fewer carrots and more sticks.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Flux Le Sportnographe

  • Martin Leclerc, à propos des jumeaux Sedin
    Probablement qu’ils n’auraient pas eu une aussi bonne carrière les deux séparés. C’était les deux doigts de la main sur la patinoire. Ils avaient un sixième sens, un septième sens.
  • Maxim Lapierre, qui dit les vraies affaires
    Faut arrêter de tourner autour du mot, un reset, ce n’est pas une reconstruction.
  • Martin McGuire, expert
    Y’a pas de relation entre les deux blessures, mais un poignet pour un joueur comme lui, c’est ben ben important. Tsé, lui, manier des rondelles, c’est son pain et son…
  • Martin St-Louis, qui a le sens de l’humour
    Tsé, la vie des fois on fait trop, on la met trop sérieuse pour rien. Pis c’est correct de rire de toi-même pis de pas te prendre si au sérieux…
  • Martin St-Louis, retranché
    En première période, y’a eu une longue séquence de pas de sifflet. Mais la meilleure manière d’apprendre c’est dans les, dans les tranches? Les tranches? Ouais, la meilleure manière d’apprendre…

Infolettre

Flux Le Sportnographe

  • Martin Leclerc, à propos des jumeaux Sedin
    Probablement qu’ils n’auraient pas eu une aussi bonne carrière les deux séparés. C’était les deux doigts de la main sur la patinoire. Ils avaient un sixième sens, un septième sens.
  • Maxim Lapierre, qui dit les vraies affaires
    Faut arrêter de tourner autour du mot, un reset, ce n’est pas une reconstruction.
  • Martin McGuire, expert
    Y’a pas de relation entre les deux blessures, mais un poignet pour un joueur comme lui, c’est ben ben important. Tsé, lui, manier des rondelles, c’est son pain et son…
  • Martin St-Louis, qui a le sens de l’humour
    Tsé, la vie des fois on fait trop, on la met trop sérieuse pour rien. Pis c’est correct de rire de toi-même pis de pas te prendre si au sérieux…
  • Martin St-Louis, retranché
    En première période, y’a eu une longue séquence de pas de sifflet. Mais la meilleure manière d’apprendre c’est dans les, dans les tranches? Les tranches? Ouais, la meilleure manière d’apprendre…

Flux Le club des mal cités

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.