À qui le complot paie?

Selon les réalisateurs Français d’un documentaire sur le sujet de la désinformation, les producteurs de fausses nouvelles font beaucoup d’argent.

Le secteur de la publicité est l’élément clé pour comprendre la source numéro un de financement des désinformateurs. Selon les estimations faites par l’ONG américaine Global Disinformation Index, les sites de désinformation reçoivent chaque année au moins 235 millions de dollars de recettes publicitaires. La publicité est aujourd’hui le moteur de la désinformation. En naviguant sur Internet, on peut voir des petits encarts publicitaires s’afficher sur des sites de désinformation, sans savoir forcément que ces encarts vont financer directement les créateurs des sites consultés. À chaque fois que l’on se rend sur un site de désinformation, le simple fait de voir une publicité rapporte en effet de l’argent à ce site. Très peu de gens en ont conscience finalement. C’est aussi cela que nous voulons expliquer dans notre documentaire. 

Avec les dons et les revenus publicitaires, les Alexis Cossette-Trudel de ce monde peuvent payer leur loyer.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Flux Le Sportnographe

  • Martin Leclerc, à propos des jumeaux Sedin
    Probablement qu’ils n’auraient pas eu une aussi bonne carrière les deux séparés. C’était les deux doigts de la main sur la patinoire. Ils avaient un sixième sens, un septième sens.
  • Maxim Lapierre, qui dit les vraies affaires
    Faut arrêter de tourner autour du mot, un reset, ce n’est pas une reconstruction.
  • Martin McGuire, expert
    Y’a pas de relation entre les deux blessures, mais un poignet pour un joueur comme lui, c’est ben ben important. Tsé, lui, manier des rondelles, c’est son pain et son…
  • Martin St-Louis, qui a le sens de l’humour
    Tsé, la vie des fois on fait trop, on la met trop sérieuse pour rien. Pis c’est correct de rire de toi-même pis de pas te prendre si au sérieux…
  • Martin St-Louis, retranché
    En première période, y’a eu une longue séquence de pas de sifflet. Mais la meilleure manière d’apprendre c’est dans les, dans les tranches? Les tranches? Ouais, la meilleure manière d’apprendre…

Infolettre

Flux Le Sportnographe

  • Martin Leclerc, à propos des jumeaux Sedin
    Probablement qu’ils n’auraient pas eu une aussi bonne carrière les deux séparés. C’était les deux doigts de la main sur la patinoire. Ils avaient un sixième sens, un septième sens.
  • Maxim Lapierre, qui dit les vraies affaires
    Faut arrêter de tourner autour du mot, un reset, ce n’est pas une reconstruction.
  • Martin McGuire, expert
    Y’a pas de relation entre les deux blessures, mais un poignet pour un joueur comme lui, c’est ben ben important. Tsé, lui, manier des rondelles, c’est son pain et son…
  • Martin St-Louis, qui a le sens de l’humour
    Tsé, la vie des fois on fait trop, on la met trop sérieuse pour rien. Pis c’est correct de rire de toi-même pis de pas te prendre si au sérieux…
  • Martin St-Louis, retranché
    En première période, y’a eu une longue séquence de pas de sifflet. Mais la meilleure manière d’apprendre c’est dans les, dans les tranches? Les tranches? Ouais, la meilleure manière d’apprendre…

Flux Le club des mal cités

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.