Yoga et complots font bon ménage

Il y a des liens à faire entre complotisme et yoga. Et je ne parle pas du complot qui expliquerait pourquoi on sort à ce point raqué d’une séance de yoga. J’en ai fait une fois, et j’avais les abducteurs en compote.

Après avoir fait la position du chien tête en bas, il me semble qu’on ne devrait pas se sentir comme si un truck nous avait passé dessus. C’est très louche tout ça. Je vais continuer mes recherches.

Je parle plutôt du lien entre les influenceurs yogiques et les théories du complot. Parce qu’aux États-Unis, il y a des yogis avec beaucoup d’abonnés sur les réseaux sociaux qui sont aussi adeptes des théories voulant que la COVID soit une fake news.

Une certaine Krystal Tini entre autres avec ses 150 000 abonnés, ou Guru Jagat, (63 000 abonnés). Ils adhèrent aux idées de QAnon et convertissent des gens à ces idées-là. Des gens qui n’avaient en fait qu’envie de s’étirer un petit peu.

Parce que je vous le rappelle, QAnon prédisait que Donald Trump allait rester président pour mettre en prison les démocrates qui opèrent un réseau pédophile cannibale satanique dans un sous-sol de pizza, ou quelque chose comme ça. Presque aussi farfelu que le nouveau Kraft Dinner rose comme idée.

Un phénomène surtout américain. Parce que je me suis promené un peu dans la yogasphère québécoise, et on n’a pas tant d’influenceurs yogiques qui pourraient être des « super propagateurs » de fausses nouvelles. Les plus populaires ont une dizaine de milliers d’abonnés tout au plus. Et ils ne font pas dans les complots, à première vue.

Le plus proche que j’ai trouvé, c’est Mel Goyer, qui est viré full complotiste. Mel Goyer, c’est une des organisatrices du festivulve. Elle n’est pas dans le monde du yoga, mais elle est thérapeute en psychologie corporelle.

Je ne suis pas sûr c’est quoi, mais en gros, elle dit, je cite, qu’elle « considère que chacun d’entre nous peut se connecter à une conscience supérieure en se connectant d’abord et avant tout avec son cœur, son centre, sa propre conscience. »

Il y a quand même des éléments en commun avec le yoga. Et le fait de faire des liens comme ça avec le corps et la conscience, ça expliquerait peut-être pourquoi les yogis sont tentés par les conspirations plus que d’autres.

Selon un expert cité par Slate, la mouvance du «bien-être» est un terrain fertile pour ce genre d’idées. Je cite: “Le yoga partage en fait trois croyances avec les théories du complot: tout est lié, rien ne se passe sans raison et rien n’est comme il apparaît”. Donc, il y a l’idée que tout est lié et qu’il ne faut pas se fier aux apparences qui sont communes au yoga et aux conspirations.

La conscience, le coeur, les chakras et une pizzeria pédophile. Toute est dans toute.

Dur de dire à quel point le milieu du yoga est gangréné. Pour l’instant, c’est plutôt anecdotique. Le yoga, qui est une activité tout à fait légitime, je veux le rappeler.

Que ce soit le yoga nu, le yoga chaud ou le yoga chèvre. Ça existe. Du yoga avec des chèvres. Mais pas des moutons. Les yogistes conspirationnistes ont horreur des moutons.

Mais bref, même le yoga chèvre, je ne vois pas de mal à ça.

En fait, ce n’est pas juste dans le milieu du yoga que les gens ont une petite tendance complotiste. Je suis sûr qu’il y a aussi des complotistes chez les cuisinomanes, les cyclistes d’hiver ou chez les philatélistes. Mais un peu moins que chez les adeptes de l’étirement en groupe semble-t-il.

Dans cette mouvance “bien-être”, on retrouve aussi les adeptes de médecines alternatives. La médecine parallèle et l’extrême droite se rapprochent depuis des années selon un article que j’ai lu dans Québec Science. On y cite Marie-Ève Carignan, professeure en communication à l’Université de Sherbrooke qui est en train de faire une étude à ce sujet. Elle dit qu’il y a une sorte de mise en réseau entre l’extrême droite et le mouvement de la médecine alternative. Les deux mouvements relaient les publications de l’un à l’autre. Comme le yoga et QAnon.

Jonathan Jarry, communicateur scientifique à l’Organisation pour la science et la société de l’Université McGill, lui, parle de l’ascension de la «conspiritualité », la fusion entre le complotisme et la spiritualité. Je le cite: « Sur Instagram, on trouve des gens pro-santé, pro-yoga, pro-conscience de soi, qui adhèrent au mouvement QAnon parce que dans leur vision spirituelle, il y a un sentiment que tout est relié, qu’il y a un grand plan ». On revient encore à cette idée-là.

Ces gens-là deviennent des superpropagateurs de fausses nouvelles et rejoignent des gens qui n’étaient pas nécessairement exposés aux conspirations et qui faisaient tout simplement leur salutation soleil sans poser de question.

On parle même d’un mouvement QAnon pastel dans le cas du yoga. Parce que la facture graphique léchée des influenceurs du monde du yoga atténue la folie de QAnon. Si tu dis que Justin Trudeau est dans une secte satanique, mais tu le dis dans un décor épuré qui ressemble à la cuisine de Marilou, c’est moins rébarbatif. Donc ces idées-là passent mieux.

En plus, c’est plus facile de comprendre la vie quand on nous dit que tout est organisé, qu’il n’y a pas de question à se poser. Selon une étude de l’université Cambridge, il y aurait un lien entre les gens qui se radicalisent et la capacité de réaliser des tâches mentales complexes.

Quelqu’un qui a de la misère à faire un casse-tête a plus de chances de devenir radical. J’exagère, mais la capacité de réaliser des tâches complexes, c’est un facteur plus important que les données sociodémographiques pour identifier les gens susceptibles de se radicaliser. Donc on a besoin d’une réponse simple à un problème complexe, les conspirationnistes sont là.

On lit beaucoup de témoignages d’anciens conspirationnistes qui sont tombés là-dedans parce qu’ils étaient angoissés par la pandémie, par sa complexité. Trouver une explication à ce qui se passe, ça peut atténuer cette angoisse. Et si on vous donne cette explication pendant que vous êtes dans la position du lotus, ça ajoute une couche de bien être.

C’est un des problèmes parfois avec le yoga. Ma petite amie s’est déjà inscrite à des cours de yoga pour faire un peu d’exercice, mais les discussions sur le chakra prenaient la moitié de la séance, alors elle a abandonné. Elle est probablement juste mal tombée, mais il y a dans le yoga un mélange de spiritualité et d’exercice physique qui est propice à la conspiritualité.

Plusieurs ont d’ailleurs dit que le yoga constituait de l’appropriation culturelle et que des yogis occidentaux avaient principalement comme objectif de faire de l’argent avec cette spiritualité en se l’appropriant. Si c’est effectivement le but de ces entraîneurs, je ne vois pas pourquoi ils ne se diraient pas que c’est aussi une bonne idée de faire de l’argent avec les conspirations. C’est souvent le but des conspirationnistes qui possèdent tous leur compte PayPal pour détrousser leurs adeptes.

Ce mélange-là peut participer à la confusion. Moi, quand je vais voir mon kinésiologue, il ne me gosse pas avec mon karma, seulement avec mon ischiojambier. Il n’y a pas ce mélange-là. Ce ne serait peut-être pas le cas si je faisais du broga. Du yoga entre bros. Peut-être que je serais tenté aussi de croire que la terre est plate. On le saura jamais.

Donc, je résume:Les gens qui ont de la misère à analyser les choses complexes ont tendance à devenir plus radicaux. Derrière le yoga, la spiritualité et complotisme, il y a parfois des gens qui offrent des solutions simples à des problèmes complexes dans le but de faire une passe de cash. Donc les yogis ont peut-être plus souvent tendance à être complotistes.

Mais là, citez-moi pas dans votre thèse de doctorat par contre, ça me semble plutôt anecdotique comme comportement pour l’instant.

Namasté.

3 commentaire

Laisser un commentaire

  • Bonjour Olivier. Question : qu’est ce qui te fais croire que TU as raison et que ILS ont tort avec leur « conspiration ». Pourquoi TOI tu posséderais la Vérité et pas eux? Merci !

  • Effectivement, il y a des conspis dans le yoga, comme dans tous les domaines! je continue à pratiquer régulièrement, je suis vaccinée et je fais
    fi de tous ces gourous! je pratique le yoga basique de sivananda. Je prends ce que j’ai besoin et ca me coûte beaucoup moins cher qu’ailleurs!
    P.S. une séance de yoga, c’est comme une séance au gym. C’est certain que vous aurez mal à vos muscles les premières fois! 😉🕉

Flux Le Sportnographe

  • Bob Hartley, pas mât
    C’est pas celui qui flash le plus là. Lui y’est comme la peinture pour les BBQ. Des fois y’est mât, par contre il est efficace.
  • Bob Hartley, ni devin, ni divin
    J’pas un divin, je suis pas un prophète, mais je prédis qu’il va être un cinquième sixième défenseur pour le Canadien, pis un solide.
  • Alexandre Pratt, sans moule
    Ce sont deux joueurs qui sont très bons mais qui jouent juste d’un côté de la glace. Caufield, y’est jeune, y’est encore temps de le moudre là tsé.
  • Jean-Charles Lajoie, pas frais
    Y’a beaucoup de pression qui se rattache au hockey mineur à partir des camps de sélection et je trouve que ce qui est putréfié tout le temps, c’est le plaisir.
  • Martin Lemay, à propos de Tua Tagovailoa
    Tout le monde avait levé le flag après la semaine dernière alors qu’il avait titubé et tombé après avoir été mal à tête.

Infolettre

Flux Le Sportnographe

  • Bob Hartley, pas mât
    C’est pas celui qui flash le plus là. Lui y’est comme la peinture pour les BBQ. Des fois y’est mât, par contre il est efficace.
  • Bob Hartley, ni devin, ni divin
    J’pas un divin, je suis pas un prophète, mais je prédis qu’il va être un cinquième sixième défenseur pour le Canadien, pis un solide.
  • Alexandre Pratt, sans moule
    Ce sont deux joueurs qui sont très bons mais qui jouent juste d’un côté de la glace. Caufield, y’est jeune, y’est encore temps de le moudre là tsé.
  • Jean-Charles Lajoie, pas frais
    Y’a beaucoup de pression qui se rattache au hockey mineur à partir des camps de sélection et je trouve que ce qui est putréfié tout le temps, c’est le plaisir.
  • Martin Lemay, à propos de Tua Tagovailoa
    Tout le monde avait levé le flag après la semaine dernière alors qu’il avait titubé et tombé après avoir été mal à tête.

Flux Le club des mal cités

  • Claire Samson, qui a une solution pour les points de presse d’Éric Duhaime
    – On l’attend à la galerie de la presse à l’édifice Laurendeau. Ou encore dans mon fumoir, tsé l’arrêt d’autobus qu’ils m’ont mis pour aller fumer là?– Ah je pourrais faire mes scrums dehors dans le fumoir. – Dans le fumoir oui.
  • Éric Duhaime, inquiet pour sa passe de l’Assemblée Nationale
    – Vous voudriez qu’on vous donne un statut spécial quoi? – Ben non, écoutez je l’ai déjà ma passe de l’Assemblée nationale. Imaginez, j’avais ma passe, je pouvais entrer à l’Assemblée, j’avais le privilège de faire des conférences de presse, j’avais un bureau. On va se ramasser qu’on va être absent, ma carte sera plus […]
  • Joseph Facal, à propos du vote ethnique
    – Madame Anglade a réussi cet exploit là, elle a fait pire que Philippe Couillard. – Est-ce qu’on peut parler de vote ethnique? – Ben oui on peut parler de vote ethnique, ben oui!
  • François Legault, contre le scrutin proportionnel
    J’pense pas qu’il soit mauvais le mode de scrutin qu’on a. Pis moi pendant la campagne électorale, je me suis engagé à pas ouvrir ce débat-là. Pis je vais respecter tous mes engagements.
  • Bernard Drainville, à propos du 3e lien
    – C’est une décision politique pis ça va se faire? – Ben, ça va se faire. Ça va se faire parce qu’on en a besoin. Maintenant les études, elles vont être dévoilées, elles vont être rendues publiques. Paul, on va convaincre les gens en faisant preuve de transparence.

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.